Max Payne 2 : The fall of Max Payne. Mouton Mélomane.

Je profite de notre élan, à Namportekoi et moi, pour vous proposez un nouvel article sur les OST, comme ça, direct dans la foulée, gratuitement.
Aujourd’hui je vous propose de poser une oreille sur le main theme de Max Payne 2 : The Fall of Max Payne, qui s’étale tout en violon à travers le menu principal.

Dans les deux premiers Max Payne, entre chaque niveau, nous avions le droit à une narration sous forme de cases de comics qui étaient rendues très vivantes par le biais de bruitages auxquels les équipes de Rockstar avaient apportés un soin particulier. L’ambiance sale et ripoux d’une police désabusée suintait de partout et Max était le fleuron de cette race de flics sur la pente descendante, bourreaux plus que justicier.

 

Le thème principale de ce second épisode est à l’image même de toute cette ambiance noire et s’appuie sur un air de violon, simple au départ, sans autours ni rythmique.
Les premières notes poussent la lamentations basse des cordes en avant et amènent la suite en vous plongeant dans une sorte de tristesse mélancolique. Une notion de fatalité absolu et de souffrance inévitable ressort de cet air simple et la rythmique lente et sourde qui s’ajoute rapidement pulse comme les battements d’un cœur fatigué.
L’ensemble finit par s’envoler et la mélodie grandit dans les aigus en cordes pincées, pleurantes presque, pour finir par éclater comme une paroi de verre brisée. Les notes dansent une valse triste et on sent une violence contenue qui s’évapore lentement derrière les cordes pour retomber ensuite brutalement. Le thème se finit sans fioriture et sans outro, comme la mort qui arrive soudainement, une balle et puis s’en va…

Ce thème reprend celui de Max Payne en l’arrengeant légèrement et la composition sur cet épisode est l’oeuvre de Perttu Kivilaakso, violoncelliste et membre d’Apocalyptica (que je vous incite à aller voir en concert, c’est très sympa). Il a travaillé sur l’entiereté des musiques de Max The fall of Max Payne avec Kärtsy Hatakka, membre de Waltari, qui travaillait déjà à la composition sur le premier thème, ainsi que Kimmo Kajasto sur lequel les informations me manquent.

OST Red Alert : le label AOC de Westwood.

game-news-image-2011-c3fde2890bd1bc079f939f3088b88cc8

Je continue la série d’article sur les OST avec une musique sur laquelle je suis retombé il y a peu de temps et qui m’a rappelé des souvenirs humides pleins d’émotions : le thème de la série Red Alert de Command and Conquer. Ce thème à beaucoup changer entre les nombreux épisodes de la série, mais le fil rouge de la marche martiale avec les cris des généraux par dessus a toujours été conservé au fil des épisodes et est devenu le canon de la B.O des Red Alert. Il s’agit de la Hell March.

Red Alert s’est imposé dés le début de sa vie comme un emblème du RTS et sa légende est toujours au beau fixe malgré un dernier opus plus décrié. Avec une OST aussi monolithique et efficace on associe généralement de façon automatique la musique au jeu dés qu’on l’entend, en particulier grâce à ce bruitage si particulier des généraux criant à des centaines de soldats marchant au pas cadencé.

La série traite de la guerre et du temps dans une ambiance très militariste, on retrouve donc naturellement des tempo martiaux et métronomiques. Les airs sont simples et entraînant avec ce fond de chant guerrier qui favorise l’esprit de corps, c’est une OST qui sert parfaitement son jeu et plonge un peu plus le joueur dans l’univers au garde à vous de Red Alert.

Voici la première version de la Hell March, parut avec Command and Conquer : Red Alert, sortit en 1996 sur PC par Sony. La musique fut écrite et composée par Frank Klepacki. Très influencé par la guitare électrique, le phrasé est lourd et se répète beaucoup à un rythme très régulier.

 

 

Les années passant le thème se retrouve dans presque tout les command and conquer (tout les red alert, plus quelques opus isolé de la série des Tiberium war) mais ne subit que peu de changement par rapport à l’original, Westwood ayant décidé d’en faire l’emblème musical de toute la saga, surtout celle des red alert.

Pour finir voici la dernière version en date de la Hell March, celle de Command and Conquer : Red Alert 3. Les influences éléctro sont beaucoup plus représentés et la ligne musical est plus accéléré et dynamique. Le souffle épique est toujours omniprésent, et cette B.O s’alignant sur les champs de batailles chamarrés sur troisième opus remplit toujours aussi bien son office.

 

 

A noter que l’auteur de ce célèbre thème (Frank Klepacki ) a signé d’autres grandes musiques car il a été le compositeur de presque toutes les B.O de jeux sortit des entrailles de Westwood Studio dont les soft ont marqué l’histoire presque à chaque fois. Il a ainsi apporté sa patte musical sur de grandes séries telle que les RTS sous licence Dune, Lands of Lore et The Legend of Kyrandia.

La vieille laine

Et un nouvel article sur les musiques de jeux vidéos ! Cette fois, vous allez vous régaler (j’espère), car je vous prépare un article spécial musiques oldies !

J’ai quelque peu galérer pour trouver les sons, alors veuillez m’excuser pour la qualité sonore de certaine musique, mais l’essentiel est là : pouvoir ré-entendre les musiques des jeux vidéos de notre enfance !

Je commence par le très connu Super Mario Bros, dont le son nous fera toujours sourire quand on l’entendra :

Super Mario Bros

Et je vous mets en prime la musique qui signifie qu’il faut se dépêcher de finir le monde illico presto sinon couïk :

Super Mario Bros : Out of Time

On continu avec le légendaire Boulder Dash (je vous dis pas comment cette musique me fait bander la laine !). Ce jeu a fait parti de toute mon enfance, j’y jouais toute la journée et j’y joue encore. Je vous ferais, d’ailleurs, sûrement parvenir un test sur ce jeu dans les semaines à venir parce que j’ai quelques bons trucs à dire dessus ! Mais trêve de bavardage et écoutons plutôt :

Super Mario Bros

Et pour finir, je vous mets encore la musique du jeu horriiiiiiiiiiiiible qu’était : Teenage Mutant Ninja Turtles. Cette musique me rappelle le nombre d’heures que j’ai passé sur ce jeu avant de le finir (et elle me rappelle aussi le nombre de cheveux que je me suis arrachée, mais ça, c’est une autre histoire). Si vous ne vous souvenez plus du calvaire qu’était ce jeu, regardez la vidéo du joueur du grenier, je crois qu’on ne peut pas faire mieux pour expliquer.

Super Mario Bros

Je vous laisse donc avec ce dernier son, en espérant vous avoir donné l’envie de vous re-pencher sur votre NES. Si vous souhaitez écouter d’autres musiques oldies, je vous file ce lien, grâce auquel vous pouvez écouter d’autres sons tels que : Tetris, Megaman, Pacman, Black Hawk et j’en passe. Malheureusement le CD n’est pas achetable (mais est aussi disponible sur Spotify).

La laine qui frisote quand j’ouïe…

Nous créons aujourd’hui une nouvelle catégorie, celle des OST. Cette catégorie a pour but de faire partager les musiques de jeux vidéos qui nous font friser la laine.

J’inaugure donc le bal avec une musique qui me tient beaucoup à coeur : Hikari. Cette chanson est le thème principale du jeu Kingdom Hearts. Elle est interprétée par Utada Hikaru. Hikari signifie Lumière en japonnais. Le titre de cette chanson possède tout son sens quand on connait un peu la saga Kingdom Hearts, qui est centré sur le bien et le mal, la lumière et les ténèbres. Je vous mets ici la version remixer que je trouve vraiment géniale (clic sur l’image) :

Hikari - PLANITb Remix -